Mon deuxième trimestre de grossesse

Maman Marine

 

J‘avais besoin de prendre un peu de recul avant de vous parler de mon deuxième trimestre de grossesse ! Je ne vais pas vous le cacher, j’en ai savouré chaque instant et je l’ai adoré! 

Premier point non négligeable et que la plupart des femmes mentionnent souvent: la forme physique est de retour et elle reste au beau fixe pendant plusieurs mois. J’ai eu l’impression de retrouver mon corps d’avant, celui qui frétille de bon matin, je n’étais plus contrainte de trainer des heures au lit, les nausées ont fait leurs valises très rapidement et mon appétit est réapparu! Quand le confort physique revient, l’expérience de la grossesse s’en trouve littéralement changée, vous n’avez plus l’impression que tout vous échappe, vous pouvez pleinement vivre tout ce qui se passe en vous! J’ai pu appréhender les choses sous un autre angle, ce fut une petite révolution pour moi qui jusque là ne me réjouissais pas vraiment de vivre cette période soit disant « magique »! De plus, j’ai été chanceuse, pendant ces trois mois, je n’ai vraiment pas eu de douleur particulière (à part une douleur sacro-iliaque, mais j’en souffrais déjà sans être enceinte et au final, je n’ai eu mal qu’une semaine).

Pour moi, ce fut LE trimestre où je me suis sentie réellement enceinte. Et pourquoi…? Parce que mon ventre s’arrondissait vraiment (on ne se demande plus si son petit bidou est le résultat d’un excès de fromage ou de cookies), il prend cette fameuse forme du ventre de femme enceinte (ah enfin, ce n’est pas que chez les autres femmes que ça arrive!). Et surtout votre petit bébé commence à manifester sa présence avec ses petits coups. De mon côté je les ai sentis relativement tôt (vers 18/19 SA), au début je n’ai pas franchement aimé la sensation (comme des grosses bulles qui explosaient dans mon ventre), puis ça s’est rapidement transformé en petits coups, c’était plus agréable, je sentais qu’il était vraiment là. À partir de cet instant, j’ai ENFIN réalisé. J’ai réalisé que ce petit être était en vie, qu’il grandissait, qu’il commençait déjà à avoir son rythme à lui, son petit caractère! Ce qui a réellement marqué une différence pour moi avec les mois précédents, c’est ce moment précis où vous vous rendez compte que vous pouvez enfin commencer à parler de lui aux autres: « qu’est-ce qu’il a bougé cette nuit! », « il est plus calme ces derniers jours », etc. Vous avez enfin l’impression d’être une « vraie » maman qui peut parler de son enfant aux autres !

Une des plus merveilleuses choses lors de ce deuxième trimestre a été de me rendre compte que mon bébé répondait la plupart du temps à mes caresses sur le ventre. Il suffisait que je pose ma main et il venait me donner des petits coups à cet endroit ou bien il venait se blottir contre ma main. Le bonheur de le sentir me « répondre » est indescriptible, on se dit que le lien est déjà tellement fort entre son bébé et soi, on se sent en parfaite harmonie avec lui, c’est une communication qui n’a besoin ni de mots, ni de regards, juste du toucher, c’est une sensation unique. Il est si petit et pourtant il arrive à faire la différence entre mes mains et celles des autres. Cette vague d’amour qui vous envahit ne vous quitte plus de la grossesse. Aimer un être aussi fort alors que vous le l’avez jamais rencontré, que vous ne l’avez jamais vu (nous n’avions pas encore de photo de son profil à la deuxième écho, il se cachait toujours), c’est assez déroutant. Dans la vie de tous les jours, on apprend à aimer les autres avec le temps, et là j’aimais déjà inconditionnellement ce petit bonhomme!

Je suis heureuse d’avoir vécu les choses dans ce sens, je sais que pour certaines femmes, tout n’est pas si évident et les choses se mettent parfois en place plusieurs semaines après l’accouchement. Chaque expérience est unique et l’amour que l’on peut ressentir n’est pas obligatoirement inné, il est important de ne surtout pas se culpabiliser. Certaines femmes ont besoin de s’habituer à leur bébé, de prendre leur temps, tout n’est pas forcément synonyme d’évidence. Le rôle de mère s’installe chez chacune d’entre nous à son rythme et prend une forme unique car il vient faire écho de manière inconsciente à plusieurs remaniements psychiques auxquels nous ne réagissons pas toutes de façon identique (nous n’avons pas toutes les mêmes ressources psychiques, le même passé ou les mêmes assises narcissiques par exemple). Les bouleversements engendrés par la grossesse ne sont pas nuls et penser que l’on devrait être obligatoirement heureuse, sereine et pleine de bons sentiments car nous attendons un bébé est un leurre. C’est une étape de vie qui fait souvent remonter à la surface notre propre enfance, notre relation à nos parents ou nos choix de vie, et elle peut venir avec son lot de questionnements, de doutes, de nostalgie, de problèmes non résolus et de bouleversements difficiles à appréhender.  J’ai aussi beaucoup pensé à ma propre enfance durant ces quelques mois, j’ai eu l’impression de faire le deuil de celle-ci d’une certaine manière (même si je suis persuadée qu’avec des enfants nous la revivons), du moins j’ai assimilé l’idée que je ne serai plus seulement « la fille de » mais aussi « la mère de ». Le changement de statut générationnel, bien qu’il se joue souvent de manière inconsciente est très présent lors de cette étape, il peut être par moment difficile à envisager. Mais la nature est bien faite, la grossesse dure 9 mois et nous laisse du temps pour nous habituer à toutes ces évolutions, même si elles sont sources d’angoisse au début, elles s’apaisent par la suite.

De mon côté, cette étape s’est déroulée dans la sérénité. Les angoisses, peurs, etc. ne sont pas apparues à ce moment-là (je vous avouerai qu’elles sont plus présentes à l’heure où je vous écris, en plein 3ème trimestre). C’est en ça précisément que j’ai vraiment apprécié ce trimestre. Réaliser avec légèreté et une certaine naïveté que les choses commencent à changer, mais en douceur, sans précipitation, la fin de la grossesse me paraissant encore loin. Nombreux sont les parents qui se hâtent pour préparer la chambre d’enfant et faire leurs achats au plus vite, ce que je peux comprendre, de mon côté, je n’ai rien voulu brusquer pendant ce deuxième trimestre. J’avais mis un point d’honneur à ne faire aucun achat avant le troisième trimestre car je voulais prendre le temps d’apprécier ce qu’il se passait en moi, profiter de mon couple en partant en week-end ou en vacances, penser aux choses mais pas de manière concrète. J’avais encore besoin de rêver de cette future vie à trois, peut-être de l’idéaliser, me projeter progressivement et calmement. Il me paraissait plus judicieux d’attendre le 3ème trimestre pour me soucier de la logistique car tout le monde n’a de cesse de répéter que le dernier trimestre est très long, m’occuper de tout ça à ce moment-là me permettrait de le voir passer plus rapidement (et c’est le cas, je confirme!) et de profiter ainsi des joies de ma grossesse tranquillement pendant quelques mois.

Mon ultime conseil serait d’essayer de vivre votre grossesse pleinement et au jour le jour. Et c’est LE trimestre qui est le plus propice à ça, ce trimestre vous laisse du répit contrairement au premier ou au dernier qui sont moins simples physiologiquement parlant (on se plaint plus et le fait de ne pas avoir 100% de ses capacités physiques gâche un peu le tableau), alors, PROFITEZ de chaque instant! Profitez sereinement de ce petit être qui pousse tout doucement, appréciez vos nouvelles rondeurs (non vous n’êtes pas une baleine, vous êtes resplendissante et vous portez la vie!), savourez tous ces moments précieux avec votre conjoint ou vos autres enfants, ne vous posez pas trop de questions et vivez les choses comme elles viennent, ce deuxième trimestre passe trop vite, croyez-moi!

2 commentaires sur « Mon deuxième trimestre de grossesse »

  1. Coucou Marine, c’est toujours sympa de te lire je dois dire. Et je me retrouve dans tes écrits pour le second trimestre de grossesse, c’est vrai qu’il était vraiment cool, on est plus sereine. Par contre moi j’ai pas résisté, j’ai tout acheté direct après l’écho du 1er trim. ! Bonne rencontre avec ton loulou, tu vas voir c’est génial !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s